"HEART"

Project Franco-Allemand  2015

 

Durée 01h15

 

Tout public Ă  partir de 14 ans

Photo de Christophe Chaumanet lors du Premier Tour de Piste de la Grainerie Ă  Balma en 2015

Nous portons en nous un trĂ©sor dont nous perdons parfois la clef...Lise ouvre ce coffre au trĂ©sor, submergĂ©e et aussi emportĂ©e dans le labyrinthe des sentiments, aveuglĂ©e par le monde extĂ©rieur. Ce n'est pas dans les montagnes russes de l'amour qu'elle dansera mais dans la salle au bal rouge qu'est le CƓur.


"Lise Pauton ou la grĂące animale. Au-delĂ  de toutes mĂ©thodes et styles connus Lise Pauton se lance dans des genres qui, au premier regard, nous semblent inconnus. La danse, la contorsion, les mouvements se mĂ©langent et explosent dans un feu d’artifice d’expressions qui mettent les spectateurs dans toutes sortes d’états d’émotions nouvelles. Le monde dans lequel Lise Pauton se projette est ni figuratif ni abstrait. Son corps est le l conducteur qui raconte sans mots une histoire, des histoires de l’univers intĂ©rieur des ĂȘtres humains. En les regardant nous plongeons dans un Ă©tat d’ivresse. A travers la grĂące de Lise Pauton les sculptures de Casanovas semblent devenir vivantes, mais c’est trompeur. D’un moment Ă  l’autre elle devient animale et donne l’impression que le diable lui- mĂȘme joue le rĂŽle principal. LĂ  oĂč la capacitĂ© d’un acteur s’arrĂȘte, le jeu de Lise Pauton commence: Elle se plie, se tord, et invente ainsi de nouveaux mouvements expressifs. Pour paraphraser F. Kafka le jeu corporel de Lise Pauton est «la hache qui brise la mer gelĂ©e en nous."  Sebastiano TOMA

 

 

EQUIPE ARTISTIQUE

 Performance : Lise PAUTON

 Mise en scĂšne : Sebastiano TOMA

Conception lumiĂšre : Jean-Luc MAURS

Conception sonore : LĂ©o PLASTAGA

Regard chorégraphique : Véronique PAUTON

Fabrication et réalisation des accessoires : Stéphane ZANG

Conception scénographique: Sebastiano TOMA

Administration : association TOUT'ART- Myriam Chaabouni

Production : RaieManta Compagnie & Sebastiano TOMA Production

 

Co-production : PĂŽle National des Arts du Cirque Jule Vernes d'Amiens.

Soutien Ă  la rĂ©sidence : CIRCa, PĂŽle National des arts du cirque Auch Gers Midi-PyrĂ©nĂ©es, La Grainerie, fabrique des arts du cirque et de l’itinĂ©rance Ă  Balma (Toulouse).

 

Les partenaires institutionnels :

DRAC Midi-Pyrénées/Languedoc Roussillon

Conseil Régional Midi-Pyrénées/Languedoc Roussillon

Conseil DĂ©partemental Haute Garonne

Mairie de Toulouse


 

PRESSE

 

HEART - par Adrian Arratoon - LONDRES
Traduit par Nicole Dufourd

Sebastiano Toma est le crĂ©ateur du dĂ©fricheur influent "Little Big World" : un mĂ©lange Ă  couper le souffle de cirque, de musique et de supports visuels. Entre deux choses, il est le directeur artistique du festival europĂ©en du cirque jeune Ă  Wiesbaden, en Allemagne, et il a Ă©galement produit la nouvelle version graphique du film original de Wim Wenders Les Ailes du dĂ©sir ( Wings of desire / Der Himmel ĂŒber Berlin ).
Pour HEART, il a collaboré avec une artiste française talentueuse Lise Pauton. C'est une piÚce de théùtre sombre et déconcertante qui révÚle l'extraordinaire présence physique de Pauton, accompagnée d'une musique variant du style Hollywoodien mélodramatique des années 40 jusqu'à une troublante musique électronique.
Seule sur scĂšne, Pauton est, pardonnez moi l'expression, le cƓur du spectacle ( CƓur se dit HEART en anglais ). PrĂ©sence irrĂ©sistible, elle est tour Ă  tour sauvagement animale et dĂ©licieusement gracieuse. Elle joue un personnage apparemment enfermĂ© ou habitant volontairement un endroit obscur, avec en arriĂšre-plan des voiles blancs faisant comme une fenĂȘtre donnant sur le monde extĂ©rieur. Avec son long rideau de chevelure noire recouvrant d'abord son visage, puis retombant jusqu'Ă  la taille, elle est parfois plus crĂ©ature que femme. Elle met tout de suite Ă  vif les nerfs des spectateurs en brandissant une Ă©norme paire de ciseaux de jardin. Va-t-elle se couper les cheveux ? La tĂȘte ? Un membre ? Tandis que le spectacle continue, elle devient tour Ă  tour possĂ©dĂ©e et dĂ©moniaque, se dĂ©menant tout autour de la scĂšne en un tourbillon terriblement physique avant de ralentir et de devenir plus calme et presque sereine.
Sa contorsion n'est pas qu'une simple démonstration de performance physique. Lorsqu'elle se ploie en arriÚre ou avance à quatre pattes, telle une araignée, c'est pour exprimer le sentiment de liberté, le manque de contrainte que possÚde le personnage.
HEART non seulement révÚle les talents de Pauton mais exprime aussi une fascinante idée de liberté de corps.

De Frank Schildener - Braunschweiger Zeitung-03.02.2017 - WolfenbĂŒttel


Un aperçu « dansĂ© » dans le cƓur d’une femme
Le projet de danse « Heart » joue en ce moment dans le « Lessingtheater » Ă  WolfenbĂŒttel : beaucoup d’applaudissements pour cette soirĂ©e particuliĂšre.
La danseuse Lise Pauton a créé des images fascinantes dans sa performance de danse « Heart ».

Celui qui s’apprĂȘte Ă  regarder ce spectacle en voulant lui mettre une Ă©tiquette dĂšs le dĂ©but, se trompe. Ce qui Ă©tait Ă  voir jeudi dernier sur la scĂšne du « Lessingtheater » Ă©tait une allĂ©gorie « dansĂ©e », qui donnait des aperçus dans le cƓur d’une femme.
Le dĂ©cor est frugal. Deux rideaux de couleur claire sur la scĂšne, un chariot, un fauteuil, quelques fleurs, sans plus. Il reste la prĂ©sence extraordinaire de Lise Pauton, qui ressemble grĂące Ă  ses expressions fortes Ă  une actrice de l’époque des films muets, oĂč les Ă©motions et les horaires de la journĂ©e sont marquĂ©s par des lumiĂšres diffĂ©rentes et qui demandent un jeu de mimes accentuĂ©.

Le cƓur d’une femme, celui que Toma et Pauton ont mis sur scĂšne, laisse beaucoup de place Ă  l’interprĂ©tation. Des mouvements expressifs de danse et de contorsions embarquent le spectateur dans un voyage Ă  travers le cƓur d’une femme. Des Ă©motions comme l’angoisse, l’amour, la joie, le deuil sont proches l’un de l’autre. Dans un parcours expressionniste nous voyons un cƓur libĂ©rĂ©, souffrant, un cƓur joyeux, un cƓur en deuil, prĂ©sentĂ© d’une façon animale, quelquefois soucieux, inquiet, autodestructeur et Ă  la fin dĂ©nudĂ© jusqu’avant s’envoler vers le ciel jubilant dans une robe de plume.

Lise Pauton exprime ce tourbillon d’émotions grĂące Ă  sa corporalitĂ© impressionnante et crĂ©e une chorĂ©graphie convaincante avec des images grandioses et qui heureusement s’échappe Ă  tout Ă©tiquetage. Les 70 minutes sont si divertissantes, qu’on ne sent pas le temps passer.  La diversitĂ© artistique et l’accompagnement merveilleux de lumiĂšres et de sons rĂ©sonnent longtemps dans le cƓur du spectateur.

Le metteur en scĂšne Sebastiano Toma, connu entre autre pour son projet original « Tiger Lillies Freakshow » a dĂ©jĂ  prĂ©sentĂ© son autre oeuvre« Little big World » au « Lessingtheater ». RĂ©cemment il a rĂ©alisĂ© la nouvelle graphique « Himmel ĂŒber Berlin » d’aprĂšs le film de Wim Wenders «Les ailes de dĂ©sir » qui plaira aux gens bibliophiles.
Avec son spectacle « Heart » Toma a à nouveau réussi un travail de théùtre trÚs touchant confirmé par les applaudissements du public jeudi dernier.